Canada II


New Brunswick  - Gaspésie


Boucle Terre-Neuve - Labrador

Avant d'entamer cette nouvelle boucle, un petit bilan de la précédente : 5260km de route dont 2500 de « gravettes », jolis paysages en Terre-Neuve avec des maisons aux couleurs vives, des petits ports au fond de baies profondes. Par contre pour le Labrador, « circulez, il n’y a rien à voir ! » Au sens propre car à part la route, le paysage n’est pas très varié mais on tenait à faire la pointe la plus au Nord de la côte Est : Cartwright.

Coté animaux : 3 ours (de loin !), 2 orignaux (de pas trop loin), 1 castor, 2 lièvres (de près !)

Le parcours


Et c'est parti !


26/06 Passage chez le concessionnaire Ural (entre autre) à Ste Thérèse Pour une petite révision. Accueil sympa et efficacité : merci Goulet Moto Sport


 
 
27/06 : Nous récupérons nos dames à l'aéroport de Montréal. Petit problème, Air Transat a perdu le sac de Pascale !


28/06 Ste Thérèse Québec (13070 km 272 km). Route vers Québec que nous atteignons après un bel orage. Installation à l’hôtel puis visite à pied du Québec historique à l’intérieur de superbes murailles : le palais Frontenac, le quartier Champlain, etc.


 






Quartier Champlain












Le palais Frontenac






29/06 Québec – Grand Fall (NB) (403 km Total 675 km). On quitte Québec par le pont Pierre Laporte par A73 puis A20 que nous quittons pour la 132 qui longe le St Laurent de plus en plus large.
Jolies maisons individuelles au couleur pastel. Nous laissons le St Laurent par la 230 pour rejoindre un petit village dont le nom nous a plus, St Anasthase, en fait quelques maisons autour d’un lac ! Puis nous rejoignons la 289 à Pohénégamock. Grande forêts de feuillus, champs de céréales et prairie où paissent des vaches poilues ! Nous évitons quelques nuages avant d’arriver à notre hébergement, un B&B.


Grand Fall est en plein festival de la patate.
Nous y participons en mangeant dans un resto local où un chanteur local nous fait un récital de musique acadienne et rock. Beaucoup de monde dont miss New Brunswick !













Balade aux chûtes qui donne leur nom à la ville.





 
A l'occasion de la fête nationale du Canada, 150 ans d'existence de la confédération, de nombreuses maisons sont décorées de drapeaux canadiens mais aussi de drapeaux acadiens, drapeau français avec une étoile jaune.


 


 30/06 Grand Fall – Hopewell Rock (496 km) Nous quittons Grand Fall par une belle route qui traverse un paysage vallonné de bois de feuillus et de champs cultivés, agriculture ou prairie, avec de grandes fermes façon USA. Par moment, elle longe un grand fleuve sur les rives duquel on retrouve les mêmes maisons en bois aux couleurs pastels au milieu d’une pelouse parfaitement tondue : un vrai gazon ! Nous quittons cette grande voie pour aller voir l’intérieur par ce qui correspondrait à des départementales.
Toujours de grandes fermes, élevages de vaches et chevaux et quelques cultures mais d’apparence beaucoup plus pauvres : peinture moins pimpantes, nombreuses ruines, véhicules plus simples de tailles plus européenne, fini les gros pick-up, mais les pelouses sont toujours aussi bien entretenues !

Etape gourmande chez un fabricant de glace !
Pas beaucoup de panneaux routiers non plus : égarés sur un chemin sans issu, un forestier nous ramène sur la bonne route. Nouys retrouvons la mer qu'un épais brouillard nous cache : la baie de Fundy nous la joue façon Labrador ! D'abord timide, elle se cache puis finit par se dévoiler quand nous arrivons au motel qui domine les Hopewell rock, superbes parties du rivage découpées par la mer.



01/07 Journée anniversaire de la fondation de la confédération du Canada : 150 ans. Malgré la pluie fine qui tombe par intermittence, nous allons visiter la curiosité du coin les Honewell Rocks.




Morceaux de la falaise qui ont été séparés du reste par la mer, sorte de pitons rocheux surmontés d’arbres, géologiquement surprenant !


02/07 Hopewell Rock – Caraquet (396 km). Brouillard et pluie fine au réveil : tant pis, nous ne verrons pas les Rocks avec la haute mer ! Nous partons donc sous un ciel bas qui s’éclaircit peu à peu. Route sans grand intérêt ni changement à part un petit port au joli nom, Pointe Sapin.


 Nous arrivons à Caraquet, capitale de l’Acadie, sous le soleil. Autre particularité de cette ville : elle est essentiellement construite le long d’une large avenue de plusieurs km au milieu de laquelle se trouve le port tourné vers la pèche du homards. Devinez quel a été le repas du soir ? 


 Hébergement dans une maison dans la famille depuis 6 générations (Une référence au Canada!). Accueil très chaleureux : De manière générale, les gens viennent facilement à notre rencontre et sont très intéressés par notre aventure, souvenir de leur propre histoire de conquête ?
 



Bizarrement d’ailleurs, pour un pays jeune, à peine 300 ans, on voit de très nombreux magasins « d’antiquités » au bord des routes ainsi que de nombreux musées sur tout et n’importe quoi comme celui de l’huître à côté de notre hébergement ! Les canadiens, en manque d’histoire, sont très impressionnés par celle de la France et très friands de tout ce qui a « un peu d’âge » !










 03/07 Caraquet - Carleton-sur-Mer (248 km). Belle route souvent en bord de la baie des Chaleurs entre Acadie et Gaspésie.
La Plage !


La Baie des Chaleurs.


C'est une maison bleu... !
Station balnéaire !


04/07 Carleton sur Mer – Cap des Rosiers (333 km Tot 1876 km TTC 7005 km) Belle et bonne route en bord de mer sous le soleil ; elle est bordée de jolies maisons aux couleurs pastels. Ah bon, je l’ai déjà dit ? Mais c’est qu’il n’y a que cela par ici ; et sous ce ciel sans nuage, c’est encore plus pimpant ! Arrêt incontournable dans une brasserie !




Nous passons par Percé, petite ville célèbre pas sa roche percée et son île Bonaventure peuplée d’une colonie de Fou de Bassan. Hébergement en mobil home au motel du Haut Phare au Cap des Rosiers, vue magnifique sur le golfe du St Laurent. Soirée tranquille autour d’un feu de bois.

05/07 Cap des Rosiers
(41 km Tot 1917 km TTC 7046 km)
. Rencontre avec Pierre qui entretien les mobil home, possède une Indian et rêve de faire la route 66 aux US. Il m’apprend la légende de la cloche sensée protéger les motards : « Un motard transportant un lot de cloches pour les indiens a un accident ; blessé, loin de tout, il doit sa survie à deux motards stationnés un peu plus loin et qui ont entendu les cloches sonnées. En remerciement, il leur a offert une cloche ! ».
Matinée consacrée à une révision des motos, puis balade dans le parc national du Forillon.
Un sentier aménagé permet d’accéder au sommet d’une colline à une tour observatoire qui domine la région. Avec un ciel sans nuage, la vue est superbe mais pas la moindre queue de baleine à l’horizon !
Arrêt à un « bar laitier », marchand de glaces faites maisons ; il possède une érablière dont il extrait « l’eau d’érable » à partir de laquelle il fait le sirop d’érable dans sa « cabane à sucre ».



De nombreuses maisons décorent leur jardins. Soirée tranquille autour du feu de bois ; elle est pas belle l’aventure ?
 

06/07 Cap des Rosiers (113 km Tot 2030 km TTC 7159 km). Visite de la cote sud du parc du Forillon : Joli balade jusqu’au phare de Gaspé, 








Visite d'une ancienne maison de pécheur à la morue.

Puis visite découverte des castors commentée par un guide passionnant et en plus nous en avons vu !
07/07 Cap des Rosiers – Cap Chat (240 km Tot 2270 TTC 7390 km). Temps nuageux… qui le restera jusqu’à l’arrivée sous quelques gouttes d’eau !
Belle route en bord de mer qui traverse des villages aux noms charmants : L’Anse au Griffon, Rivière au Renard, St Maurice de l’Echouerie, L’Anse à Valeau, Pointe à la Frégate, Ste Madeleine de la Rivière Madeleine, Manche d’Epée, Rivière à Claude, Rivière à Rebours,... Ils sont blotties au fond de anses marquées par l’arrivée d’une rivière.



Nous quittons la route pour remonter la rivière Madeleine par une jolie piste jusqu’à des chutes impressionnantes.








Un garde nous présente l’échelle à saumon souterraine la plus longue du monde, parait-il, qui permet aux saumons de franchir la chute pour aller frayer plus haut. De beaux spécimens sont en plein effort.

Hébergement dans un B&B, accueil très sympa, notre hôte nous offre même sa voiture pour aller manger à St Anne des Monts dans une micro brasserie.



Fantasme de riche !

08/07 Cap Chat – Tadoussac (271 km Tot 2541 km TTC 7661 km). Brume et brouillard nous prive de la vue sur le St Laurent. A Rimouski un traversier nous fait franchir le fleuve qui, à cet endroit, mesure 48 km de large ! Nous débarquons à Foresville dans le même brouillard et nous atteignons Tadoussac sous la pluie. Etape sans grand intérêt.




09/07 Tadoussac (43 km Tot 2584 km TTC 7704 km)  Visite de Tadoussac jolie petite ville touristique au confluent de la Saguenay et du St Laurent. Nous avons aperçu quelques bélugas, trop loin pour la photographie et de belles baleines. Journée tranquille !








Elle souffle !



10/07 Tadoussac – St David de Falardeau (164 km Tot 2748 km 7868 km). Etape tranquille et belle le long de la rivière Ste Marguerite.
Nous faisons un petit détour pour aller voir un petit village fort joli sur le St Laurent : Ste Rose du Nord.



Notre gîte du jour est tenu par un passionné de chevaux qui élève des Quarter Horse avec lequel il fait du Gymkhana, épreuve de maniabilité dans lequel il est très bien placé.



Fort accueillant, il nous fait visiter son écurie de 3 chevaux. Le gîte est une belle maison de 80 années en pleine nature ; le frigo est plein de tout ce qu’il faut pour le petit déjeuner et plus !! Une étape à recommander à proximité du Lac St Jean.



 







11/07   St David de Falardeau - Trois Rivières. (437 km Tot 3185km TTC 8305 km). Route importante qui traverse le Québec du nord au sud (et vice versa !)
Elle parcourt d'abord de vastes plaines agricoles avant de traverser la région de la Mauricie, région vallonnée de forêts de grand conifères et de lacs !! Jolie parc "de la chute" à la Tuque, bien mis en valeur comme chaque fois qu'il y a quelque chose d'intéressant à voir.





Et partout les célèbres School Bus Jaunes !
Retrouvaille fort agréable avec Normand Gélinas, président fondateur de feu l'ASQ, Amicale Sidecariste du Québec venu nous rejoindre au Motel "le Marquis" à Trois Rivières.









12/07: Trois Rivières -  Montréal
( 150 km Tot 3335 km TTC 8455 km); la boucle est bouclée !
Journée triste, nous ramenons nos dames à l'aéroport pour leur retour en France.
Sainte Thérèse, petite ville proche de Montréal

Pour nous, révision des motos et en route pour la grande "ruée vers l'ouest" en direction de l'Alaska à suivre dans quelques jours dans l'article : Canada III

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Saison 2 : Mexique

Equateur - Pérou

Bolivie, Chili